BIOFERMES INTERNATIONALES

Pour une agriculture jouant pleinement son rôle économique, sociétal et environnemental.
  • 20170611 145218
  • 21 07 Dobha 11
  • DSCN7176
  • HD Projet Micro Fermes Sainte Marthe 8
  • IMG 0194
  • IMG 20170511 110230
  • IMG 20170511 193513
  • IMG 20170512 121623
  • IMG 20170512 122538
  • IMG 20170512 123704
  • IMG 20170601 112619
  • IMG 20170918 144259
  • IMG 20171205 101742
  • IMG 20171208 114638
  • IMG 7791
  • IMG 7913
  • Ecolandi
  • Maniguha village 4
  • Moduel2 Semences Extraction semences poireau
  • module 2 2
  • module 2 3
  • NAVDANYA ferme support
  • P1240703
  • Sechage des graines
  • SOL femmes champs inde
  • SOL formation en Inde
  • SOL Formation en Sologne 750x330
  • SOL Navdanya Farm 1
  • SOL Navdanya Farm 3
  • SOL Navdanya Farm 4
  • SOL reunion de travail
  • SOL Seeds harvest cycle 1
  • SOL Seeds harvest cycle 2
  • SOL Seeds harvest cycle 3
  • SOL Seeds harvest cycle 4
  • SOL trainig about preservation of seeds 1
  • SOL trainig about preservation of seeds 2

Pourquoi ce projet

SOL video

Découvrez le projet Biofermes en vidéo !

« Biofermes Internationales » est un projet multipays mis en place par l’organisation SOL et ses partenaires locaux en Inde, en France et en avril 2018, pour le Sénégal. 

Un projet pour répondre à des enjeux communs, en France, en Inde et au Sénégal :

De nombreuses problématiques menacent les petits paysans et leurs communautés : crise alimentaire, pauvreté, endettement, exode rural et changement climatique notamment. Les dangers qui pèsent sur la préservation de la biodiversité sont ainsi des atteintes directes aux moyens d'existence des petits agriculteurs et aux systèmes de production et de consommation durable.

  

 

INDE photo

En Inde, le projet est mis en place dans l’Etat de l’Uttarkand (zone montagneuse), au Rajasthan et en Uttar Pradesh : Ces trois régions indiennes sont riches en biodiversité mais menacées par le changement climatique, notamment par les sécheresses et les inondations. La détérioration des conditions de vie et le manque d’alternatives participe à dépeupler les campagnes et nuisent à la stabilité sociale et économique des communautés rurales. 

 

 FRANCE photoEn France, l’agriculture est victime de la déprise agricole depuis plusieurs décennies (pression foncière, contraintes naturelles, pression urbaine, faible renouvellement des exploitations, perte de la biodiversité, …). 200 fermes disparaissent chaque semaine. Le métier de paysan-ne a considérablement changé du fait de la mécanisation, de l’agrandissement des parcelles, et de l’utilisation des produits phytosanitaire.

  

SENEGAL

Au Sénégal, les anciennes politiques agricoles et le changement climatique ont de nombreuses conséquences néfastes dans le bassin arachidier : la biodiversité diminue par l’appauvrissement des sols, le déboisement, l’érosion, la salinisation et l’acidification, la sécheresse et la désertification. L’exode rural mène à une disparition massive des villages Sur le plan économique, le pays importe près de 50 % de ses produits alimentaires, et une forte insécurité alimentaire et des pénuries sévissent en milieu rural.

  

Des contextes particuliers mais des problématiques et des solutions partagées :

SOL Constats

Nous savons que l’agroécologie pourrait permettre de multiplier par deux la production alimentaire mondiale en 10 ans (Olivier de Schutter). Il est donc urgent de soutenir les petites fermes agroécologiques de nos territoires ! C’est pourquoi ce projet s’attaque à ces 3 problématiques grâce à l’agroécologie, avec deux leviers principaux : la formation des agriculteurs et la préservation des semences.

Le projet Biofermes aide les paysans-nes à développer une agriculture source d’une alimentation saine pour leurs communautés et protectrice de la biodiversité. 

Les actions de formations et de conservation des semences locales dans les 3 pays ont de plus vocation à lutter contre la disparition de la biodiversité cultivée. En effet, 75 % des variétés comestibles cultivées dans le monde ont disparu en l’espace de 100 ans (FAO) au détriment de la biodiversité et de diversité dans nos assiettes.

Le projet favorise l’échange paysan, au sein des pays et entre ceux-ci, afin de partager des expériences, des compétences et favoriser l’essaimage des savoirs faires.

 

Mise en oeuvre


Ce projet vise à soutenir la mise en place et/ou le développement de petites fermes agroécologiques dans les 3 pays dans l’objectif d’atteindre une autonomie économique et alimentaire,  tout en protégeant et en restaurant la biodiversité de leurs territoires. 

3 ACTIONS 

SOL infographie agroecologie semences autonomie seule


1   Formation à l’agroécologie et renforcement des jardins de démonstration pédagogique

SOL formation France

 

FRANCE

  • Formation de 300 personnes à l’agroécologie
  • Mise en pratique pour 75 futurs paysans dans 5 microfermes partenaires

SOL formation en Inde

INDE

  • Formation de 300 paysans à l’agroécologie
  • Suivi pédagogique

2   Formations des gardiens de semences et renforcement des conservatoires de semences

peregrine illo seedsLe projet vise à former les personnes à l’ensemble de la chaine d’activité paysanne, de la production de leurs semences à la production d’une alimentation saine et variée. Cela pour permettre de renforcer l’autonomie et l’indépendance des paysans et leur rendre la maîtrise de ce savoir qui a été le leur pendant des millénaires qui est la production, la sélection et la multiplication des semences.

En remettant cette activité dans les mains des paysans, nous garantissons la valorisation de la diversité génétique des semences et leur adaptation et résilience aux contextes climatiques locaux. 

 FRANCE

  • Formation de 75 futurs paysans à la reproduction et la conservation des semences
  • Création d’un véritable conservatoire pédagogique en France

INDE

  • Formation de 60 gardiens de semences
  • Identification et sélection de 10 semences résistantes au changement climatique.
  • Evaluation des semences et distribution

Le projet prévoit le renforcement des conservatoires de semences dans les deux pays.


3   Sensibilisation du grand public sur l’agroécologie comme un défi global devant s’adresser à l’ensemble des citoyens

FRANCE
  • Journées portes ouvertes et soirées thématiques
  • Journées annuelles de rencontre entre les formés du projet
  • Introduction à la création d’un jardin potager via le jeu Eco’landi
INDE
  • Journées portes ouvertes
  • Participation à des festivals dans le Nord de l’Inde pour sensibiliser aux thématiques du projet
  • Campagnes de sensibilisation dans les 3 états du projet

 Dans les deux pays :

  • Sensibilisation des consommateurs urbains à la consommation responsable dans les deux pays.
  • Création d’un réseau informel de sensibilisation à l’agroécologie.

  


Territoires impactés et bénéficiaires : 

SOL Beneficiaire du projet Biofermes Internationales

  • Inde : Les formations et animations permettent de toucher des paysans établis dans 3 états du Nord de l'Inde (Uttarakhand, Rajasthan, Uttar Pradesh)
  • France : Les formations et animations ont lieu en Sologne, près de  Romorantin-Lantenay à Millancay. 
  • Sénégal : 200 bénéficiaires directs dont 50 % de femmes / 300 jeunes sensibilisés aux problématiques portées / 1 200 personnes sensibilisées

 

 

 

SOL DATAVIZ 04 520x1024

Le porteur de projet

Presentation SOL 2018 BDL’association SOL défend depuis 35 ans l’agroécologie paysanne comme solution aux problèmes rencontrés dans le domaine agricole.

Créée en 1980, SOL Alternatives Agroécologiques et Solidaires appuie, sur le long terme, des initiatives créés pour et par des organisations locales d’Afrique, d’Asie et de France. L'association a pour objectif de participer à la satisfaction des besoins essentiels des agriculteurs paysans et à la valorisation de leur rôle dans la société.

SOL agit sur l’accès à une agriculture paysanne et la protection des ressources naturelles et de la biodiversité.

Découvrir l'association

L'équipe

Pour ce projet, l’association SOL travaille en collaboration avec des partenaires opérationnels locaux dans les 3 pays d’action. Ces associations sont reconnues pour leur expertise et leurs réalisations de terrain pour promouvoir l’agroécologie et la protection de semences paysannes.

Ferme Sainte Marthe Texte 750x330
En France, l’association Intelligence Verte (fondée par Philippe Desbrosses) et la ferme de Sainte Marthe  en Sologne mettent en place le projet.
NAVDANYA texte ferme supportEn Inde, SOL appuie l’association Navdanya, (avec qui SOL travaille depuis près de 10 ans) et à sa ferme de formation Bija Vidyapeeth, située dans le Nord-Est de l'Inde, dans la région de Dehradun. Ce lieu de formation est animé par l'association NAVADANYA, association co-fondée et dirigée par Vandana SHIVA, Docteur en philosophie, engagée pour la promotion de l'agriculture paysanne et prix nobel alternatif 1993.

Découvrir NAVDANYA 

Interview de Vandana SHIVA (bonus du film "En quête de sens")

 

 

Au Sénégal, le projet Biofermes est mis en œuvre avec l’ONG des villageois de Ndem (qui agit localement depuis plus de 30 ans).

 

 

À quoi vont servir les dons ?

 

Ce projet ambitieux et novateur n’en est qu’à ses débuts !

Vos dons permettent d'augmenter le nombre de personnes, en France, au Sénégal et en Inde, qui bénéficient de l'action de formation en agroécologie et conservation des semences. Ils permettront aussi d’équiper les 3 fermes supports de formation ainsi que la sensibilisation du plus grand nombre sur les thématiques d’action du projet.

Financement par ECODOTA

ECODOTA accompagne l’association SOL pour le projet BIOFERMES Internationales depuis 2017.

Infos clefs

La partie française du projet Biofermes Internationales a reçu en 2017 le prix coup de cœur du jury pour 1% pour la Planète, dans la catégorie « Agriculture & sol »
Grâce à la générosité de plus de 633 donateurs et le soutien de 25 personnalités, la partie française du projet a dépassé son objectif de crowdfunding à la fin de l’année 2017 avec près de 68 000 € de dons.
Le projet a son site Internet spécifique et ses propres pages sur les réseaux sociaux : rendez-vous sur Facebook, Twitter et Instagram